Camden, le nord de Londres


Londres Camden

Londres est une ville hors du commun. C’est un espèce de mélange savant entre laisser-aller et rigorisme victorien. Une ville où l’on peut aisément croiser une bourgeoise faisant affaire avec un Punk. Tout ceci est cela dit devenu au fur et mesure des années une sorte de folklore et Camden, ancien quartier populaire à la marge pendant longtemps, ne déroge pas à la règle de la gentrification.

A peine sortie du métro, on pouvait déjà sentir cette ambiance Punk et Rock’n Roll qui plane sur Camden. Des cheveux rouges, verts, roses sont choses communes ici. Les extravagants vêtements en dentelle, gothiques ou kawaii sont dans tous les magasins. Ici, la créativité explose. Tout attire le regard, que ce soit la musique, les lumières, les vendeurs en costume ou encore les vitrines aussi drôles qu’effrayantes.

Ce n’est pas un secret, Londres est riche en immigrants venus du monde entier. A Camden en particulier vous pouvez faire l’expérience d’un meltin-pot assez incroyable. On aurait pu appeler ce quartier « International Town » sans problème. Un restaurant chinois jouxte d’un mexicain, près des fast-foods thailandais et brésiliens en face d’un bar à chicha et d’un restaurant indien. Cette diversité culturelle a fait grandir la créativité de la ville, bien que tout ait commencé avec la musique. Si les habitants sont si « stylés », c’est leur façon de s’exprimer. Un mode de vie que la plupart des étrangers ne comprennent pas.

J’ai rencontré May, une jeune vendeuse. Après ses sourcils roses, ce qui a attiré mon attention c’est sa confiance en elle. Elle m’a expliqué que Camden est gâché par les touristes qui la regardent comme une bête de foire. « Ils ne comprennent pas » confie-t-elle. Je ne suis pas surprise par ses propos, j’ai remarqué qu’un certain nombre de voyageurs se retournaient sur leur passage ou les dévisageaient. Je suis allée voir Freddy et Kat, elle a de longs cheveux rouges et lui une crête. Ils m’ont confirmée le sentiment de May. « Avant, il y a 3 ans, ce n’était pas comme ça, il y avait moins de touristes venus pour nous regarder comme dans un cirque »

A Londres et plus particulièrement à  Camden vous pourrez trouver de tout et n’importe quoi. En particulier à Camden Market sur Inverness Street. Toutes sortes de vêtements, de nourriture et de pubs évidément, mais aussi des bric-à-brac : souvenirs, décorations d’intérieurs, tapis, magasins hello kitty, vynil, cd ou encore livres, gadgets pour votre téléphone, sex shop… de tout !

Ce qui est aussi très populaire là-bas sont les studios de tatouage et piercing. J’ai rencontré Ricardo, un percer. Il m’expliquait que les tatouages étaient un véritable art. Beaucoup de gens sont tatoués ou percés ici, mais il admet que la boutique gagne pas mal d’argent grâce aux tatouages ou piercing faits par les touristes

Comment se rendre à Camden ?

Vous pouvez utiliser le métro, la station est Camden Town et la ligne Northen Line (ligne noire). Quand vous sortez du métro, tourner à droite vous allez voir les boutiques tout de suite.

Ce qu’on a aimé ?

  •  Emma Jane clothing. On a aimé sa créativité, ses habits et sous-vêtements mignons.
  • Boire du cidre de pomme chaud (2.50£). Parfait pour se réchauffer dans ce pays froid.
  • Les sièges de moto. Je m’explique, vous vous asseyiez comme sur une moto, mais à la place d’avoir un guidon c’est une table en face de vous. Sympa pour manger.
  • La confiance en soi. On a vraiment ressenti que les habitants étaient au-dessus de ce qu’autrui peut penser de leur apparence. Ils s’expriment par leur look et en sont fiers .