Yucatán, Mexique


yucatan Mexique

Mani, 19 juillet 2015, 50 degrés à l’ombre, 70 au soleil, taux d’humidité 246%, température ressentie : 123 degrés. Autant vous dire qu’il fait chaud. C’est dans ce petit village dans la jungle yucatèque que nous avons passé une partie de l’été. Bon…j’ai peut-être juste un peu exagéré les chiffres (un peu !) mais bonne nouvelle ! apparemment on s’habitue nous dit mon frère qui s’est installé dans le coin depuis quelques temps déjà et semble comme un poisson dans l’eau. Deux douches par jour, cuisine yucatèque, torse nu en rentrant du boulot et nounous qui parlent mayas et s’occupent de mon neveu trop mignon (si vous n’avez pas lu les autres articles…). Il va même maintenant à la maison clandestine qui vend des bières après 8h de soir. Intégration réussie à 100%. Mani c’est un petit bourg sur la ruta puuc, (route in the middle of the jungle qui relie plusieurs sites mayas style puuc). 4146 habitants dont mon neveu trop beau (je le répète au cas où…) et lieu du plus gros autodafe qu’ont connu les mayas. Je vous explique en speed… les mayas continuaient, malgré l’évangélisation massive, à pratiquer leurs rituels persos tu vois. Et Diego de Landa sorte d’intendant de la région à l’époque (un mec complètement crazy qui aurait tué plus de 6000 indiens…) irrité par tout ce grabuge décida d’établir un big tribunal de l’Inquisition à Mani ! Après des interrogatoires bien comme il faut…codex et objets religieux furent brûlés par milliers le 12 juillet 1562. Une grande perte pour l’histoire de l’humanité. Le mec fut jugé par la couronne espagnole mais relaxé. Il revint dans le Yucatan en 1572. Bref on sait où il est allé après sa mort le gonz et c’était pas le paradis. En réalité peu de codexs ont résisté à l’invasion espagnole, il y en a quatre en tout : celui de Dresde, celui de Paris, le codex Troano de Madrid et le Grolier conservé au Mexique dont l’authenticité à longtemps été questionnée…

Bref ! malgré cette histoire un peu lourde à porter, Mani est un superbe village, le centre-ville a été rénové il y a peu de temps et ça en jette un max. Même si certains habitants ne sont pas si contents que ça du changement, comme ce gamin qu’on a rencontré avec mon frère dans le centre ville :

– gamin : Moi je n’aime pas comment c’est maintenant, je préférais avant.
– Mon brotha un peu taquin quand il veut : « Moi je préfère maintenant ».
– gamin : « moi avant »
– mon brotha (qui a décidé de rigoler un coup) : « moi maintenant »

Enfin bref vous avez compris l’idée. Mani c’est aussi une super église/couvent juste magnifique. Et l’ambiance est cool, le soir les gens se retrouvent sur la place du centre-ville, les oiseaux chantent, les gamins courent partout, des parties de baskets se jouent et les hommes pousse-pousse regardent tout ce beau monde… et un bébé trop mignon dort dans un hamac (c’est mon neveu et il est trop beau…faut que je trouve le moyen de le placer plusieurs fois dans l’article c’est galère…).

Bref si vous passez par Mani, n’hésitez pas à vous arrêter et à manger au restaurant Principe Tutul Xiu, un super Poc chuuc (porc cuit à la sauce orange amère, oranges qui sont la spécialité de Oxcuztcab petite ville à côté de Mani surnommée Ox c’est à dire Och, (car le X se prononce ICH chez les mayas… plus facile car il faut avouer que c’est imprononçable !) ou encore le grenier du Yucatan… ouf c’est fini !).

Mais vous vous dites mais qui donc est ce bougre de Tutul Xiu ?? Bah c’était un chef indien (Mekat Tutul Xiu) qui a crée la ligue de Mayapan… ouais vous n’êtes pas plus avancés hein ? bah tant pis.) Après une bonne bouffe donc, vous pouvez poursuivre sur la route Puuc il y a plein de sites à voir, dont Sayil, magnifique, et Uxmal bien entendu. Un petit détour au musée du chocolat assez bien foutu juste en face d’Uxmal vaut la peine. Vous pourrez y voir des singes, des jaguars, quatre mecs qui font un rituel maya avec du cacao et de la fumée et vous « bénissent » avec des feuilles de palmier après et accessoirement apprendre plein de trucs sur le chocolat. Dans une des salles/paillottes il y a aussi un genre de père Fouras en plus jeune qui vous attend pour vous montrer et vous faire goûter le chocolat chaud des mayas à l’époque…attention c’est super épicé, amer mais délicieux !

 

Uxmal..on l’a un peu visité à l’arrache car on est arrivé 40 min avant la fermeture… mais du coup le mec nous a fait entrer sans payer ! C’est un des plus beaux sites qu’on a visité au Mexique. Je vous donne les coordonnées pour que vous le trouviez : 20°21′34″N 89°46′17″O

Les édifices du site sont plutôt style Puuc mais on peut aussi reconnaitre sur certaines frises des marques des toltèques, ou nahuas qui vénéraient les dieux Tlaloc et Queztalcoatl… Vous le verrez c’est assez surprenant, les différents apports architecturaux sautent aux yeux… Mais non c’est une blague !! Vous ne verrez rien à part si vous êtes de fins connaisseurs ce que je vous souhaite, mais si vous êtes, comme nous des gros nuls, en civi maya approfondie vous ne verrez pas beaucoup les différences. Enfin si, quand même le style Puuc est reconnaissable par des bâtiments souvent de plusieurs étages, avec murs assez lisses sur le bas et de belles frises en pierre bien taillées sur le haut… Oulalalala c’est super mal expliqué mais c’est pas grave je m’en fous. L’important c’est de s’imprégner de la beauté des lieux et de s’imaginer des siècles avant lorsque la ville était encore en activité….c’est ça qui est beau tu vois… (c’est ce que disent tous les ignares comme moi…cchuutttt). Bref à Uxmal vous pouvez voir des représentations du dieu Chaac (dieu de la pluie) notamment au niveau du patio des bonnes sœurs. Et du Quetzalcoatl qui fut ajouté des siècles après, oui des siècles ! Les villes mayas ont souvent été reconstruites, transformées, développées etc…. A Uxmal, dont la construction a commencé au 7ème siècle après JC ; les frises sont super méga bien conservées et l’ensemble du site est vraiment beau. Si vous passez dans le coin c’est vraiment un incontournable. En plus vous pourrez y voir une des pyramides au top du monde maya : la pyramide du devin ou du nain. La légende dit qu’un nain, fils d’une ensorceleuse, aurait fait un pari avec le gouverneur local : s’il pouvait construire une pyramide en une nuit, il pourrait prendre sa place. Ce qu’il fit. Le mec était selon la légende né dans un œuf et de la taille d’un asticot mais apparemment un bâtisseur balèze! En tout cas il a pondu une merveille, le site est d’ailleurs classé patrimoine mondial de l’humanité….Ah oui, la soirée son et lumières est sympa aussi mais quand il fait beau…quand il pleut comme quand on y a été c’est pas le top quoi… pour ceux qui ne parlent pas espagnol passez votre chemin car vous ne comprendrez strictement rien… c’est en mode cassette et son pourri….

Le Yucatan renferme plein d’autres petites perles comme Uxmal. Et comme on y est resté assez longtemps on a fait pas mal de trucs dont on n’a pas l’espace pour vous parler là et puis faut que vous y alliez c’est tout ! Je veux dire…il y a plein de bonnes raisons d’y aller… Rien que pour son nom. Avant l’arrivée des espagnols les mayas l’appelaient Ma’yaab. Mais quand les espagnols sont arrivés, et ont fait chier tout le monde les mayas leur disaient : Ma’anaatik ka t’ann ou encore uh yu ka t’ann » ce qui voulait dire “je comprends rien à ce que tu me racontes mon coco”. Les espagnols comprirent « Yucatan » et appelèrent la région ainsi. Enfin c’est une des théories, j’ai trouvé ça funny you know. Il y a d’autres théories mais moins rigolotes alors je ne m’étends pas dessus. Deuxième raison pour y aller : Chichen Itza.

Classé nouvelle merveille du monde, ce site gigantesque possède une grosse pyramide « à la bien » en son centre : el castillo (le château). Le site est juste immense avec cenotes sacrés, stèles de guerriers, temples à têtes de mort et observatoire astronomique. Ya de quoi faire. D’ailleurs en parlant d’observatoire… on ne va pas vous faire un cours d’astronomie, mais les mayas avaient déjà calculé les cycles de Vénus et de Mars, établit un calendrier solaire à 365,2420 jours (contre 365,2422 aujourd’hui) et faisaient de l’architecture astronomique. Ouais… Par exemple, l’orientation et la construction de la pyramide principale de Chichen est telle qu’aux équinoxes de printemps et d’automne, le soleil produit avec les arêtes de la pyramide une ombre qui fait croire que les énormes de têtes de serpents en bas des escaliers sont prolongées par le corps ondulé du serpent. Ce serpent c’est Kukulkan le serpent à plume. Chaque orientation des bâtiments est précisément pensée, rien n’est laissé au hasard. C’était des balèzes les mecs…Bref…. ça laisse songeurs quoi. Conseil: venez à l’ouverture car il y beaucoup beaucoup de monde et prenez un chapeau sinon c’est l’insolation garantie le truc. Si vous n’avez pas de souvenirs à rapporter à vos supers friends en France ramenez une mini pyramide en verre avec une image de la vierge Marie dedans. Vous la trouverez facilement sur les dizaines de stands éparpillés à travers tout le site…Effet garanti.

Deux autres perles du Yucatan : Valladolid. Super ville où il fait bon de se promener en fin de journée et de flâner sur le zocalo en mangeant un bout. Vous pouvez même aller vous rafraichir au cenote en plein cœur de la ville ou aux deux autres souterrains un peu plus loin : Sambula et Xkeken….Rafraichissement garanti mais attention interdiction de s’accrocher aux stalagmites et faut pas être sensibles aux petits poissons qui viennent vous manger les pieds…Mieux qu’au spa ! Et bien sûr Mérida beaucoup plus à l’ouest de la région. Chaleur, couleurs, cantinas, belles églises, une jolie ville mexicaine quoi.

Ah oui ! on oubliait la côte du golf de Veracruz, on y a été qu’une fois mais il y a de supers plages, l’eau est plus fraîche que dans les Caraibes et il n’y a personne sur ses longues plages de sable blanc. Apparemment toute la côte n’est pas comme ça mais on a eu de la chance ! Aussi le site de Dzibilchaltun au top où tu peux allier visite, baignade dans un cenote à ciel ouvert (très très peuplé le dimanche) et petit musée… Au top ! Bien sûr le magnifique site de Mayapan, (dans notre top 3 !) qui aurait gouverné la région après le déclin de Chichen Itza y d’Uxmal. Lorsqu’on l’a visité vers 15h, heure où tu manques de t’évanouir à chaque pas et où la déshydratation de ton corps se fait en à peu près 30 secondes montre en main…il n’y avait personne (tu m’étonnes !). Mais du coup c’était cool. Juste un truc: prenez quatre litres d’eau même si le site n’est pas très grand.

Plein de cenotes aussi, certains où tu es presque seuls et tu ne peux y aller qu’en petit wagon charrié par un cheval sur une ancienne voie ferrée d’une plantation de Henequen. Vous ne savez pas ce que c’est ? Bah moi non plus avant d’aller dans le Yuc. Ouais je l’appelle Yuc maintenant, c’est plus classe. Les fibres des feuilles de l’henequen ou agave fourcroydes…(sans commentaires…) sont très résistantes et ont longtemps été utilisées pour la fabrication de cordages ou de paniers. Jusqu’à l’arrivée du plastoc. Avant cela c’était un commerce florissant dans le Yucatan qui expédiait ça dans le monde entier ! Vous pouvez visiter plein d’ancienne haciendas dans le Yuc. Et plein plein d’autres truc dont j’ai la flemme de parler..on n’est pas un blog de voyage nom de dious. Ah si ? ouais chai pas je m’en fous ! Besos les amigos.