Ma maman s’est faite agresser


Ne vous affolez pas, je vous le concède mon titre est un peu racoleur, mais en cette période de parano globale il ne parait pas si disproportionné.

Ma maman vit à Dijon et elle ne s’est pas faites agresser par un terroriste islamiste, ni par un SDF, ni même un roumain mais par un chien ! Ah oui quand même, les jeunes de banlieue avec leurs chiens de combat … non non non ne vous méprenez pas il s’agissait d’un caniche et d’un quartier assez huppé de la ville. Mais rassurez vous j’ai eu exactement la même réaction lorsque ma maman m’a appelée en pleine nuit alors que je dormais paisiblement dans une petite chambre d’hôtel de Antigua au Guatemala. Je reconnais d’ailleurs (pour atténuer le drame) que ce n’était pas la nuit à Dijon, mais imaginez dans quel état j’étais lorsque ma très chère mère, ancienne hippie sur le retour, m’annonce que lors de sa balade matinale au Jardin de l’arquebuse elle s’est faite violemment agresser par un chien et qu’avant de me téléphoner elle s’était rendu sur le site Internet GoDefense.fr afin d’acheter une bombe lacrymogene et attention tenez vous bien, une matraque telescopique !!! Rien que ça !

A vif, je me dis qu’elle est vivante et me parait en forme quoi que survoltée ! je suis alors dans un premier temps rassuré, quand me revient en tête la deuxième partie de son monologue, celle concernant le fait qu’elle ait senti le besoin de s’armer ! Là je me dis « c’est grave« , mais la bouche pâteuse je n’arrive à lui sortir autre chose que « $£*$!§ de $:;§£%% je vais les tuer, je prends un avion dès demain » et  c’est là qu’elle me dit que ce n’était pas la peine, qu’elle était allé porter plainte et qu’on lui avait conseiller de s’armer de petits ustensiles légaux permettant de repousser les agresseurs.
Encore sur mes grands chevaux, je réalise alors que je n’en sais pas tellement sur son histoire et qu’elle a tout de même eu à porter plainte, je tache alors de reprendre une discussion normale et lui demande des explications.
Là elle part alors pendant 10mn à me vanter les mérite de son site de vente d’armes d’auto-défense, du prix qu’elle a payé etc … et au bout de 10mn je réalise que je n’en sais toujours pas plus sur son agression, et aussi qu’une forte envie d’uriner me tiraille. J’en viens alors au fait : « la fourrière a t-elle arrêté le Pitbull ? » C’est là qu’elle me répond qu’il ne s’agissait pas d’un Pitbull mais d’un caniche nain et insiste sur le fait qu’elle ait été terrorisé que cette bête ignoble lui attaque son sac !!! Me voilà rassuré et en même temps assez dépité, à qu’elle époque vivons nous ? Suite à son explication il m’a fallu à peine 30 secondes avant de raccrocher, une minute pour me rendormir et s’il y a une chose dont je suis certain, c’est que je ne sais pas ce qui vous passe par la tête en France mais je suis bien où je suis, loin de vous, loin de toi maman.