Découvrir Istanbul en Turquie


Istanbul Turquie

Istanbul, ou Constantinople dans l’histoire est la plus grande ville de Turquie avec 12.8 millions d’habitants. Sur le bosphore, elle s’étend en Thrace du côté européen et en Anatolie en Asie.

La tour de Galata offre une vue panoramique sur la Corne d’Or à Istanbul et les monuments les plus importants, le palais Topkapi, Haghia Sophia, la mosqué du Sultan Ahmed, la mosquée Yeni, la mosquée Süleymaniye, la mosquée bleue, la colonne de Constantine. On y distingue au loin la mer de Marmara et les iles du Prince.

Avec sa longue histoire au centre des empires, Istanbul offre une multitude de lieux historiques et religieux. La plupart de ces monuments anciens datant  des périodes romaine, byzantine et ottomane, y compris Hagia Sophia, le palais de Topkapi, la Mosquée Sultanahmet (Mosquée Bleue), et la Citerne Basilique sont situés autour de la place Sultanahmet, tandis que d’autres sont dispersés dans toute la péninsule de la vieille ville, comme l’Eglise de St Sauveur-in-Chora (Kariye Müzesi), dont tout l’intérieur  est recouverte de fresques et de mosaïques hallucinantes. Une section impressionnante et presque intacte de la muraille de Théodose, qui marque la limite ouest de la péninsule, est juste à côté de cette église.

Au Nord de la vieille ville, au delà de la Corne d’Or, se trouve Galata, couronnée par la tour de Galata. L’Istanbul moderne, avec ses expositions d’art contemporain turc, s’étend sur le front de mer à proximité de Karaköy. A Côté se trouve un monument à la signification religieuse avec les Galata Derviche tourneurs du Temple de la confrérie Mevlevi, juste au nord de la Tour. Plus au nord encore, l’avenue Istiklal, à Istanbul , rue piétonne de premier plan qui donne sur la place Taksim, la place centrale de la ville tout entière, près de la Tour de Galata.

Un quartier peut-être qui vaut bien une visite est Eyüp. pour visiter la ville la plus sainte du sanctuaire islamique et voir ce que à quoi ressemblait  la vie quotidienne dans l’Istanbul ottomane. Sur les deux rives de la Corne, à Sütlüce se trouve le Miniaturk, le premier parc miniature dans la ville, avec des modèles de tout  l’ancien Empire ottoman.

Au Nord de la place Taksim se trouve la nouvelle Istanbul, principal quartier d’ affaires de la ville. Si on s’aventure dans cette direction, ne pas oublier de visiter le Musée militaire, où des concerts de musique ottomane militaire (Mehter) ont lieu tous les après-midi. La plupart des gratte-ciel de la ville sont situés dans le nord de ce quartier, autour de Levent et Maslak, avec un horizon totalement différent de celui de la vieille ville. Dans le sud de la circonscription on a quelques beaux exemples d’archirecture néo-classique et d’ Art Nouveau du début du 20ème siècle, dans les quartiers de Osmanbey, Kurtulus, et Nisantasi. Juste à l’est d’ici, on est au bord de Bosphore, qui est bordée par des quartiers agréables et hôtels en  front de mer (yalı) et un certain nombre de palais sur l’eau où vous pourrez admirer ce que l’argent pouvait acheter dans les temps passés.

En traversant le Bosphore on entre sur le côté asiatique, une autre Turquie en quelque sorte, centré autour des quartiers historiques de Kadıköy et Üsküdar, et peut-être mieux symbolisée par la Tour Maiden, située environ à  mi-chemin entre ces districts, sur un îlot au large de la côte. Les côtes du Bosphore et de Marmara de cette moitié de la ville se caractérisent par des quartiers très pittoresques, dominés par Çamlıca, l’une des plus hautes collines de la ville qui a une vue sur une grande partie du reste de la ville, avec un café et un parc agréable à son sommet.

Au Sud-Est de la ville, au large de la côte sud de la côte d’Asie sont les îles des Princes, un archipel de neuf îles sans voiture, caractérisé par un splendide palais de bois et de pinèdes.