Paris 13e, la rive gauche


Paris 13e arrondissement

Cherchez le bus 62 (direction Cours de Vincennes) au coin de la rue de Tolbiac et de l’avenue de Choisy, juste en Face de l’hôtel urban Bivouac puis parcourez  cinq arrêts jusqu’à la bibliothèque nationale de France. Vous savez que vous êtes au bon endroit si cela ressemble à un chantier de construction géant. Le projet Rive Gauche a été lancé en 1988 pour rénover 320 hectares de friches industrielles le long de la Seine entre la gare d’Austerlitz et le boulevard Masséna. Après la voie ferrée, tournez à gauche sur l’avenue de France, avec ses rangées ordonnées d’arbres nouvellement plantés et ses voies piétonnes et cyclables centrales. Vous trouverez ici quelques cafés avec de larges terrasses de trottoirs et la Cité de l’image et du Son MK2, un cinéplex avec deux restaurants, un café et une discothèque. Juste derrière, au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, se trouvait le premier nouveau bâtiment du projet Rive Gauche,  la Bibliothèque Nationale de France – site François Mitterrand / Tolbiac (alias BnF, alias TGB pour très grande bibliothèque ). Ouvert en 1997, ses quatre tours surplombant le quai François-Mauriac sont supposées ressembler à quatre livres ouverts, avec des façades entièrement en verre (des étagères tournantes en bois peuvent être déplacées pour bloquer le soleil). La terrasse en bois qui relie les bâtiments offre de superbes vues, mais attention, ces marches sont glissantes quand elles sont mouillées! Pour y accéder, vous devez soit payer la taxe journalière (3 €), faire une visite guidée (en français, appeler à l’avance pour vous inscrire au 01 53 79 40 63) ou visiter la dernière exposition culturelle de la Grande Galerie (entrée 5 €, Tél 01 53 79 49 49).

Passez  la bibliothèque au quai François Mauriac sur les quais de la Seine, où se trouvent de nombreuses discothèques flottantes et cafés populaires, installés dans des péniches. De l’autre côté de la Seine se trouve le parc de Bercy, relié par une passerelle la bibliothèque. Revenez vers le pont de Tolbiac et tournez à droite dans la rue de Neuve Tolbiac. Ici, vous pouvez voir, entourés de grues de construction, les trois seuls bâtiments historiques qui n’ont pas été démolis. L’usine à air comprimé de Sudac (1891) et les moulins à farine des Grands Moulins (1920) qui sont en cours de rénovation pour abriter la bibliothèque et les auditoriums de la nouvelle Université de Paris VII (ouverture prévue en 2005). Après de nombreuses discussions, les Frigos (1919), recouverts de graffitis, resteront à peu près ce qu’ils sont. Utilisés à l’origine comme casiers à viande, Les Frigos (ou 91 Quai de la Gare) est l’un des plus célèbres squats légalisés de la ville, avec plus de 250 artistes en résidence. Ils organisent deux journées portes ouvertes par an. Consultez le site Web pour connaître les dates. Arrêtez-vous pour consulter le calendrier des événements artistiques et musicaux réguliers dans leur centre culturel, Les Voûtes (entrée par les jardins des Frigos).

Terminez votre visite dans ce quartier moderne en regagnant le centre de Paris en empruntant l’élégant Météor sans conducteur (ligne 14; prenez les marches qui descendent à l’angle des rues de Tolbiac et du Chevaleret).

Les lieux cités