Le Spring Break, vous connaissez ?


Qu’est-ce que le Spring Break ?

Pratique particulièrement populaire aux Etats-Unis, le Spring Break (ou pause du printemps) désigne la période de vacances survenant au début du printemps qui offre l’occasion à des milliers d’étudiants de faire la fête en se rendant notamment dans un pays tropical tel que le Mexique.

Le Spring break, appellation d’origine américaine, porte d’autres noms dans les autres pays mais désigne globalement la même période et les mêmes buts recherchés, à savoir faire la fête avec démesure et sans modération.

Comment se déroule le Spring Break et pour quelle raison a-t-il lieu ?

Si le but originel du Spring break est d’offrir aux étudiants l’occasion d’avancer leurs révisions, la réalité est toute autre. Cette semaine est l’occasion de voyager, de faire la fête et de s’amuser.

Cet évènement a rapidement connu une médiatisation internationale notamment en y soulignant les opportunités évidentes de beuverie et de sexe.

Aujourd’hui, le Spring Break est très ouvertement associé à l’idée d’une parenthèse dans les études où tous les excès sont autorisés, où le seul mot d’ordre est le relâchement le plus total.

La popularité de cet évènement est telle aujourd’hui que de nombreux pays organisent leur propre Spring break, attirant des étudiants de toutes les nationalités et aux quatre coins du monde pourvu qu’il y ait du soleil, la plage et de l’alcool à volonté.

Les excès sont tels que de nombreuses campagnes de sensibilisation ont vu le jour afin d’informer les étudiants qui participent à ce grand rendez-vous sur les problèmes de santé et de sécurité qui peuvent survenir dans ce conteste d’excès en tout genre.

Les risques du Spring Break pour les étudiants

L’absence de contrôle et la grande liberté qui existent lors du Spring Break n’est pas sans présenter des risques évidents pour les étudiants, en particulier ceux qui adoptent les comportements les plus extrême.

Chaque année, il est à déplorer quelques morts, dues essentiellement à la trop forte consommation d’alcool voire même de drogues.

Le Spring Break constitue un terrain idéal pour tous les excès et peut aboutir à des conclusions assez dramatiques.

Outre les dangers liés à l’alcool, la liberté des mœurs affichée peut échauffer bien des tempéraments. Quelques cas de viols ou d’agressions sexuelles viennent quelque peu ternir ce qui, à l’origine, ne devait être qu’une formidable parenthèse festive au milieu de l’année universitaire.